21 novembre 2008

Coquetterie sur roues

Beau temps mauvais temps, à Amsterdam, on enfourche sa bécane. Pour se rendre au travail, les hommes portent le veston, les filles osent la jupette et les talons. Rien n’est trop beau haut perché sur son vélo, car la bicyclette n’est jamais devenue un sport aux Pays-Bas, ou si peu. Elle est demeurée un moyen de transport efficace et peu couteux, comme au début du siècle.

Comme ils sont élégants sur leur bicyclette! Sans doute à cause de leurs vélos traditionnels qui les forcent à avoir le dos bien droit, leur ajoutant de la prestance sur leur monture, contrairement à nos vélos de type montagne ou de type course qui nous affalent le dos comme dans les Triplettes de Belleville.

On freine encore en rétropédalant et il n’y a que trois vitesses sur la plupart d’entre elles, le paysage plat n’en nécessitant pas davantage.

Il ne viendrait jamais à l’idée à un Amstellodamois d’avoir un v
élo sans garde-boues sur les deux roues, alors vous n’en verrez jamais non plus avec une trace grise sur le dos et sur les fesses par temps de pluie. Les filles ont des vélos de filles, de sorte qu’elles montent avec grâce sur leur bicyclette : de côté, sans jamais devoir l’enfourcher disgracieusement en levant la jambe bien haut. (— Je veux un vélo de fille bon!). Elles sont toutes super coquettes dans leur tenue de ville, portant fièrement leurs talons hauts et des accessoires colorés.
Amérique du Nord, la coquetterie à vélo — corrigez-moi si je me trompe — se manifeste dans la valeur du vélo lui-même et peut-être par les accessoires couteux et les habits techniques portés par le cycliste. À Amsterdam, le look « tour de France » n’a vraiment pas la cote. Là-bas, la coquetterie s’exprime plutôt, sur de vieux vélos à 50Euros que l’on achète ou dont on hérite (c’est le secret pour ne pas se la faire voler), que l’on personnalise avec des fleurs de soie ou avec de la peinture voyante. Les signes de créativité sur les bicyclettes amstellodamoises sont sans doute un moyen efficace pour mieux la retrouver parmi l’amoncèlement de bécanes stationnées, comme sa valise à laquelle on avait pris soin d’ajouter un foulard coloré pour mieux la repérer sur le carrousel de l’aéroport.

J’ai vu des couleurs extravagantes (jusqu’aux rayures jaunes et brunes, des roses bonbons et des turquoises profonds), des sacoches à motifs, des guirlandes de fausses fleurs sur le guidon ou un parapluie coloré pour contrer la grisaille. Faire du vélo avec un
parapluie! Quelle élégance! Surtout s’il est tenu par son soupirant!
Même si le ciel est souvent gris à Amsterdam, il y a toujours des arcs-en-ciel qui se promènent le long des canaux!

Ça vous donne envie d'y aller? Moi, j'y retournerais volontier, c'est maintenant ma ville préférée!

7 commentaires:

Fred'n Co a dit...

Et à mon avis, tu ne les a pas tous vu... Ils ont également pour ceux qui ont de grand trajet a faire pour se rendre au travail, les vélo couché... Oui, ils sont couché en arrière sur leur vélo !!!
Les pied en avant, au dessus de la roue avant et la tête sur un appui-tête au dessus de la roue arrière, une poignée de chaque coté pour se tenir et pour s'aider à se relever en cas d'arrêt et surtout car il arrive d'en avoir besoin pour placer les poignées de frein, car les vélo récent, ne sont plus à rétropédalage pour le freinage.
ils en font même des qui sont bâchés, des tricycles couché ou traditionnel, des... et des... Etc... Etc.
Je te laisse des lien pour en découvrir d'autre si ça t'intéresse. (tous des site Français, pour la langue, c'est plus simple)

Le premier, est un spécialiste du vélo Hollandais pas vraiment de spécialité autre... : http://www.amsterdamer.fr/

Le second, est un peu plus diversifié... : http://www.hollandbikes.com/

Le troisième, ne fait pratiquement que dans les vélo spéciaux (couché et tricycle)... : http://www.cycleszen.com/

Tous les vélo qu'il y a sur ces sites sont des vélo que l'on peut voir en Hollande, les spéciaux ne courent pas les rues, c'est surtout pour les grands rouleurs.

Fred'n Co a dit...

Petite correction !!!
Le vélo couché est une invention Française ; mais bien plus répandu en Hollande qu'en France !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vélo_couché

Marie-Julie a dit...

Moi aussi je veux un vélo de fille full personnalisé!!! Mon ami Ramon, un Hollandais, s'était un jour acheté un vieux vélo à Taïwan. Il l'avait repeint en orange vif. Comme il habitait un tout petit village, il était facile à repérer (déjà, en marchant, on le repérait sans problème, hi! hi!). Au cours des semaines suivantes, il a vu apparaître des vélos peints de différentes couleurs dans les rues... Il a carrément lancé une mode!

Gcoq a dit...

Le vélo à fleures ne doit pas souvent bouger, je crois avoir la même photo!!!!

gaétan a dit...

Wow. Ça change de la vision nord-américaine du vélo-performance et des casques à 400$ et vêtements agencés aux couleurs du vélo, en plus des bidules pour calculer ta v.max/v.moy/cal.dépensées etc. et gps...
Là-bas c'est vraiment une culture différente, enfin j'imagine.

Renée a dit...

Oui, Amsterdam est le paradis des cyclistes - comme toute la Hollande d'ailleurs.
Je n'oublierai jamais la tête d'un ami qui m'y accompagnait, lorsqu'il a découvert l'esplanade face à la gare centrale, remplie de vélos, les pistes réservées et surtout, les cyclistes amstellodamois!
À Montréal - et aussi à Isla Mujeres, j'ai un vélo de fille, celui d'Isla décoré de fleurs, et je n'ai jamais, jamais porté de vêtements techniques. Mes origines européennes peut-être?
Je suis contente de voir se développer à Montréal la culture du vélo-moyen-de-transport et plus seulement véhicule de loisir...

Webdesign Düsseldorf a dit...

wauww dan was muss machen, thank you gute photos