20 janvier 2007

Leçon de Winnipingouins.

À Winnipeg, j’ai appris qu’on appelle les habitants, affectueusement ou méchamment vous saurez peut-être me dire, les « Winter Pig ». Il me semble que ce n’est pas tellement gentil. Alors moi, qui n’y ai vu que des gens souriants, je les appellerais les « Winnipingouins »!

· Ils écoutent la météo et ne prennent pas la route si l’écran est rouge pour cause de blizzard et de poudrerie.

· Ils stationnent leur véhicule avec le vent dans le dos. Il ne leur viendrait jamais à l’idée de faire autrement l’hiver, qu’ils suivent à la télé avant d’aller l’affronter.

· Les Winnipingouins se méfient du diésel américain en hiver. Ils utilisent, plus que moins, un antigel à carburant diésel, en vente pour la « modique » somme de 18 $ le gallon, que l’on verse directement dans les réservoirs à tous les 300 gallons de diésel, ce qui représente 1 à 2 journées de travail pour nous, donc 1 gallon d'antigel par jour de froid intense. Ça coute cher l’hiver!


· Tous les Winnipingouins sont munis d’un kit de survie d’hiver pour parer les pires tempêtes. La dernière a séquestré des automobilistes pendant plus de 18 heures dans leurs voitures dans le blizzard. On les a vus à la télé les pauvres et c’était des Québécois! J’imagine que les Winnipingouins regardaient ça en faisant — non! c’est pas possible! — en faisant non de la tête et en levant les yeux au ciel.

8 commentaires:

Nathalie furie a dit...

Bonjour Sandra
hé bien les winipingouin comme tu dis ont un bon plan d'attaque quand vient l'hiver a comparer a nous .L'écart de température de la bas a ici est surement bien different,mais nous ici on compte trop sur les autres pour se débrouiller je pense au voisins, au dépanneuses et a la CAA.Ont est bien accomoder ici alors pourquoi s'en faire .Et voila pourquoi ils levent les yeux au ciel quand ils voient un quebecois mal pris.Mais c'est pas grave on apprend tous de nos erreures.
Bien contente d'avoir de vos nouvelles .Comment ca c'est passer pour fuego , il va bien? pas trop de mal??
A quand votre prochain voyage?J'attend de vos nouvelles bientôt.

Jean a dit...

C'est pour toutes ces raisons que j'ai dit à mes amis "Winnipingouins" (quelle trouvaille, en passant!) que je n'irais jamais les visiter en hiver, mais en été seulement!... Les meilleurs mois étant juin ou septembre... :-))

Denis le camionneur a dit...

Salut Sandra, oui ce froid est dur pour la mécanique et ...l'humain. J 'ai affronter ma première vrai tempête lundi dernier. Dieu que j'ai pelleté, gratté, salé et juronné!!! À ma deuxième livraison, ce qui s'est avéré être la dernière de la journée, un bon samaritain sur sa monture John Deere m'a sorti de ma fâcheuse position, un quai un peu trop glacé et enneigé!!! Ensuite le froid nous à fouetté, et oui au port entre les conteneur il doit y faire -1000 Celsius!!! J'ai dormi tout le weekend après cette semaine de 60 heures, je viens de me rendre compte que plus tu travailles fort en y mettant les heures....moins tu est payé...le monde à l'envers!

choubine a dit...

En tout cas, ça m'a l'air que ce ne sont pas des Winnimanchots...

ursule a dit...

Sandra,

Daniel Lavoie, Gabrielle Roy avant lui, et plusieurs autres ont compris : ils sont venus « VIVRE » au Québec.

André.

MadStef a dit...

@Jean :
Pourquoi juin ou septembre ? y'a les moustiques juillet/aout ?

-48 :-\ j'ai vu ca en Suede avec du blizzard : terrible !

Jean a dit...

À MadStef: il y a peut-être ça aussi, les bibittes qui piquent... :-))
Il y a plus: il paraît qu'en juillet (surtout), c'est comme l'hiver... mais à l'envers: très (trop!) chaud. C'est ce que j'ai entendu dire, mais je ne l'ai pas expérimenté moi-même encore...

MadStef a dit...

@Jean

Tssss... les gens sont jamais contents ! trop chaud l'été, trop froid l'hiver, pluie trop humide, bierre pas fraiche (heunon, pas la biere :-) )