14 décembre 2006

La maison de Papa

Maman va bien, elle veille sur Papa les dix minutes par heure qu'on accorde aux visiteurs des soins intensifs.


Papa s'est réveillé. Il est sous oxygène, mais respire tout seul. Il a encore beaucoup de force dans les mains pour serrer avec vigueur ceux qu'il aime. Les médecins affirment que les 48 prochaines heures seront critiques, parce que c'est là que peuvent survenir les complications, après, on pourra dire qu’il est officiellement sur la voie de la rémission. La douleur est contrôlée sous médication et on lui passe des glaçons sur le corps pour vérifier qu'il ne sente rien. Les cubes d’eau gelée fondent sans qu’il bronche, c’est bon signe. On l’a bien examiné pour qu’il n’ait aucune paralysie. La dernière fois qu’on lui a enlevé un lobe pulmonaire, une de ses cordes vocales, pour une raison inconnue, avait paralysé pour quelques mois et il avait d’énormes difficultés à parler. Pas cette fois. Ses cordes vibrent encore au diapason, bien graves dans leur coffre de résonance. On pourra converser au téléphone dès qu’il aura une chambre. Pour l’instant, Maman fait imprimer mes textes et les lui lit, c’est comme ça que je peux lui témoigner ma présence.

Ça y' est, Papa est rendu de « l'autre bord de sa vie », comme il dit. Il entame sa vie avec un seul poumon, trop conscient que c'est son dernier, trop conscient qu'il devra lui demander de travailler pour deux, trop conscient que sa qualité de vie en dépend.

Alors qu’il a souvent laissé le soin à Maman de s’occuper de trouver les cadeaux de Noël pour chacun d’entre nous, cette année, Papa a tenu à acheter lui-même tous nos présents avant d’être rendu de « l’autre bord de sa vie ». Mais le plus beau cadeau qu’il nous fera, c’est d’être là, avec nous pour Noël.

Au printemps, il veut construire la maison de ses rêves. Dans sa vie professionnelle, il en a bâti des dizaines pour les autres, comme pour prendre de l’expérience pour construire la sienne un jour. Une maison qui restera sur terre après son passage, une maison où on laissera trainer une main le long des murs en disant : — papa, je sens ton âme dans cette maison parce que tu y as mis le meilleur de toi-même. Mais le meilleur de lui-même, il nous l’a déjà donné à nous, maman et ses quatre enfants. En attendant, sa maison à lui abrite un poumon en moins et c’est de celle-là qu’on va s’occuper.

Bon courage Papa!

22 commentaires:

French Lily a dit...

Très beau témoignage :) Je souhaite bonne chance et prompt rétablissement à ton Papa! Nos pensées vous accompagnent tous :)

Daniel a dit...

Beau texte...
Bize

ursule a dit...

Ce texte est vibrant, Sandra! En le lisant, ton père va probablement sauver une semaine de convalescence.

Bonne fin de journée,

André.

Jean a dit...

Très heureux de voir que, jusqu'à maintenant, tout va bien. Personnellement, je ne suis pas inquiet pour ce qui s'en vient... Bonne chance! Mes prières vous accompagnent tous!

Choubine a dit...

Je crois bien, Sandra, que c'est ton plus beau texte. Il faut maintenant que ton père la construise, cette maison.

Matteo a dit...

bonne chanche a ton papa.

Denis le camionneur a dit...

Bon courage Monsieur Papa Sandra, prompt rétablissements, et ne vous inquiétez pas pour les rigodons du nouvel an....il y aura toujours un réveillon dans le futur!!!

Anonyme a dit...

Salut Sandra, je suis très heureux que ton papa ai franchi une étape. je lui souhaite un prompt rétablissement. Je souhaite à ton papa encore beaucoup de beau noel.

Stephane J

Léonor a dit...

On va envoyer tout plein de pensées positives pour ton Papa.
Bisous et courage à vous tous !

JM a dit...

Oh oui, Papa de Sandra, bonne chance ! Prompt rétablissement !

TOM99999 a dit...

Prompt rétablissement à ton papa Sandra, on est avec lui!!

Silvana a dit...

Mais quel beau témoignage d'amour!
Prompt rétablissement à ton Papa ma chère!
Je vous souhaite de passer un très joyeux temps des fêtes... vous avez déjà le meilleur cadeau avec vous... même s'il a un poumon en moins! ;)

Olive a dit...

Bonjour Sandra, témoignage exceptionnel et profond, prenez soin de vous aussi

Christophe a dit...

Un texte tellement plein d'amour...
Ton papa a bien de la chance de t'avoir comme fille, bon Noël à vous tous!
Et puis ton papa, il ressemble un peu au Père Noël, alors tout ira bien! :)

Mijo a dit...

Que c'est beau l'amour d'une fille pour son papa.

Sandra, mon papa n'a plus qu'un seul poumon depuis avril 1999. La seule chose qui a changé quand tu le regardes fixement : un seul côté de poitrine se soulève quand il respire pour le reste c'est le même homme. Avec un seul poumon, il respire beaucoup mieux que certains qui en ont deux.

Stéphan a dit...

Allo Sandra! Ton texte a provoqué chez moi ce matin une ondée de larmes que je n'ai pas encore fini de sécher. Il y a un an, jour pour jour, nous nous préparions à fêter Noël avec un papa atteint d'un cancer généralisé. N'ayant aucune chance de passer septembre, papa a lutté sans bon sens pour être avec sa famille pour un dernier Noël. Il a été des nôtres oui, mais que physiquement car les médicaments ont fait de lui dans les derniers moments un homme confu et n'ayant plus de contact avec la réalité. Papa s'est éteint le 6 janvier dernier après avoir étiré son temps afin d'être avec nous pour Noël.

Sandra, je souhaite à ton papa toute la chance du monde et si je n'ai qu'un conseil à te donner, c'est de lui faire des câlins et de donner tout l'amour que tu as à ta petite famille!

Grosses bises et joyeuses fêtes!

camionneuse a dit...

Merci à vous tous pour votre compassion qui transcende à travers mon écran. Je sais que plusieurs d’entre vous ont ou auront peut-être à vivre la même chose, c’est un peu pour ça que j’ai publié ce texte si personnel mais en même temps universel. Je vous tiens au courant, mais tout a l’air de bien se dérouler pour l’instant.

Demain dimanche nous repartons pour le Michigan, voyage très court, et ce sera le lot de notre semaine si on veut rentrer à temps pour Noël.

Sandra gros becs à tous!

ursule a dit...

Sandra,

Merci! Ça, ce sont d'excellentes nouvelles. Dans quelques jours, à votre retour du travail, ton père aura déjà récupéré beaucoup de sa forme.

Bon dernier voyage avant Noël!

André.

Jean-Pol Lefebvre a dit...

C'est beau ma chérie comme tu l'aimes...Et les vieux, je te jure, ils sentent comme on les aime...

Tangerine du Québec a dit...

J'envoie des ondes positives à votre famille pour que vous ayez malgré tout un beau Noel. Bises Sandra.

Kassie-Anne a dit...

Sandra, Le sourire de la petite est un rayon de soleil.

C'est le coeur gonflé de joie pour ton papa que je lis ton message mais aussi lourd d'avoir perdu le mien. Noel passé, il était encore avec nous. Le tien est jeune, son sourire plein de sagesse et de bonheur de vivre. Longue vie à lui, bon courage! Et à toi, tout l'amour du monde dans ta famille, et pleins de moments magiques avec ton père.

Bonne journée tous les tiens !

Nathalie furie a dit...

Salut Sandra , le principale c'est de lui dire que tu l'aime tout les jours que dieu veut bien lui accorder , ainsi le jour venu ou il devras quitter ce monde il saura que tu l'aime parceque tu lui aura dit tout les jours. Ma mère nous a quitter 6 mois après qu'on lui ai dit qu'elle avait le cancer et je te jure que 6 mois c'est pas long pour lui dire qu'on l'aime son dernier noel elle l'a passer a l'hopital c'est pas jojo. Dans 4 jours ce sera noel et je serais seule car elle n'y est plus mais je lui dirais quand même que je l'aime . Le bon coté de tout ca c'est que je me dis que papa et maman sont ensemble pour l'éternité maintenant . Passez un bon temps des fêtes et profitez-en pendant qu'il est encore temps.