17 juillet 2007

Chers blogoslecteurs,

Ces derniers mois, je vous ai laissé avec de faux espoirs. Peut-être était-ce parce que je voulais moi-même m'en donner, ou que je n’arrivai pas à me détacher de notre relation extrêmement privilégiée. Vous êtes venus ici et venez encore dans le but d’y retrouver une nouvelle aventure, mais ces derniers temps, j'ai vécu une grande morosité au travail, qui ne me donnait pas envie de rien vous raconter.

Aujourd’hui, c’est bel et bien la fin de ce blogue. Je désire m’en libérer l’esprit pour le rendre disponible aux miles et un projet que j’ai en tête.

Vous avez été une grande source d’inspiration et de motivation. Je vais garder ces moments parmi les meilleurs souvenirs de ma modeste vie.

Merci pour tout, pour votre assiduité, pour vos bons mots, pour vos encouragements, pour vos farces et vos rires perceptibles derrière mon écran. Je les garderai en mémoire longtemps.

Sandra Doyon

Les archives resteront le temps que la postérité les endurera. Mais les commentaires seront bientôt désactivés. Pour me donner de vos nouvelles, mon courriel, lui, restera. sandra_doyon sur yahoo.ca

38 commentaires:

Gilles a dit...

Je crois personnellement que tous les blogues "non professionnels", donc ceux qui sont écrits pour le plaisir, sont inévitablement condamnés à fermer après au plus quelques années. Plusieurs blogues que je fréquentais sont morts au cours des derniers mois. Et je sais que le même sort attend, à plus ou moins court terme, plusieurs autre que je lis en ce moment. De plus en plus,je pense qu'il y a quelque chose de fondamentalement vicié à toutes ces tentatives de «communication» par blogue interposé... Écrire pour se dévoiler à tous... pourquoi donc?

loubou a dit...

Je suis un peu déçue car je commençais à te lire et à te connaître à travers ton blogue!

Bonne chance dans tout ce qui tu entreprendras!

loubou

Kipadari a dit...

Ainsi va la vie avec ses peines et ses joies.
Merci à toi d'avoir pris le temps d'écrire tous ces beaux récits sur ton blogue. Tu m'as appris beaucoup de choses sur des sujets qui sont si loin de moi et de ma vie et pour cela, je t'en suis reconnaissante. Tu peux être fière de ce blogue qui je suis certaine, a été une source d'inspiration pour plusieurs personnes.
Tu vas me manquer mais tu dois écouter ton coeur et libérer ton esprit pour passer aux étapes que tu as as en tête.
Bonne et heureuse route pour tous tes projets.

Daniel Paillé a dit...

Simplement MERCI Sandra. Bonne route à toi et Richard.
Daniel Paillé

petit_ange2 a dit...

Ça me fait beaucoup de peine de savoir que tu ferme ton blogue car j'aimais beaucoup te lire dans tes voyages.

Je te remercie donc pour ses années et mois à nous raconter tes voyages.

Merci et prend soin de toi bonne chance dans tout tes projets.

Denis le boulanger a dit...

Merci aussi pour tes petits conseils qui m'ont sûrement évité le...clos!!! Le cou m'allongera quand même toujours à la vue d'un gros ChAT rouge! Salut Sandra.

Mario Asselin a dit...

Bravo à vous Sandra et la meilleure des chances dans les projets que vous avez. Votre démarche était fascinante...

Une petite réaction au commentaire de Gilles. «tous les blogues "non professionnels", donc ceux qui sont écrits pour le plaisir». Je ne souscris pas à cette équation. Il y a des blogues personnels qui ont d'autres motivations que le plaisir d'écrire et il y a certains blogues professionnels où le plaisir d'écrire est manifeste. Je comprends le sens de ce que vous voulez dire et je ne dis pas que vous avez tout faux, mais il me semble que cette généralisation doit laisser une porte ouverte...

Et puis Mme Sandra, rien ne vous empêche de revenir dans la blogosphère quand l'envie vous reprend...

Pierre-Leon a dit...

Que ta route soit bonne...

nanette a dit...

merci chère sandra pour le plair que tu m,as apporté par la lecture de tes aventures..............je n,ai jamais fait de commentaires avant aujourd'hui,,,,,,,,,je le regrette maintenant,j'aurais aimé te connaître ..............une compatriote de ton ancienne ville.........

Anonyme a dit...

Allo Sandra. J'ai rarement écris des commentaires sur ton blogue mais j'étais un lecteur assidu. Comme dit Gilles les blogues personnels ont une durée de vie limité, et la longueur de cette vie dépend tout simplement de la vie elle même et de ou cette vie nous mène. Aujourdhui la vie te mène ailleurs et c'est très bien comme ça. Triste pour nous, mais très bien pour toi j'en suis certain.

Un gros merci de nous avoir fais vivre tes aventures, bonne chance dans tes projets futur, et comme on dirait sur le CB, fais attention à toi et garde ça entre les 2 lignes :o)))

Christian

Mijo a dit...

Je suis contente d'avoir fait un bout de route avec toi et d'avoir été la marraine de Fuego.

Bonne chance pour tout ce que tu veux entreprendre et tu peux toi aussi passer chez nous pour y faire des coucous.

Merci

Caroline a dit...

Merci pour tout, et bonne chance dans tes nouveaux projets!

Dorothee a dit...

Je serai triste quand tu partiras,mais je serai aussi plus riche de t'avoir connue.

Comme le renard , pour qui la couleur des bles avait desormais une autre signification, maintenant , je ne pourrai voir un Cat rouge sans penser a vous deux.
Bonne route et God Speed

Dorothee, Newport VT.

Daniel Rondeau a dit...

Bon, de même, sans m'écrire avant, bang! dans' face...

Pis moi, qu'est-ce que je fais? Hein? Tout seul, de même, sur le bord du chemin?

**

Merci pour le bout de chemin, Sandra.

Bruno a dit...

Merci d'avoir partagé ta riche expérience des routes nord-américaines. Bonne continuaiton.

Anonyme a dit...

Salut Sandra, salut Richard.
Ça c'est la partie que j'aime le moins, mais toute bonne chose a une fin et j'en suis peiné.
Je vais me consoler en lisant truckerstef,mais ce n'est pas le blogue à Sandra.

J'te dis à bientôt. Gardez ça entre les 2 lignes.
Steph Joly (Ancien CAT)
stephane.joly@videotron.ca

Epicure a dit...

J'espère que tu nous feras bientôt profiter de ta plume autrement car c'est toujours un plaisir de te lire. Nul doute que ton blogue a changé la vision de bien des gens face au cliché du gros «trucker».

Bonne route chère camionneuse!

JEAN de Sainte-Julie a dit...

Chère Sandra!

"Démarrer" un blogue fut pour toi un choix personnel; le tenir "sur la route", l'"entretenir" et le "bichonner" en fut de même; nous n'avons donc pas d'autre alternative que de nous incliner devant ton choix personnel d'y mettre un "frein" pour que tu puisses monter dans un autre "véhicule" pour te diriger vers un nouvel "itinéraire" que tu as choisi toi-même d'explorer...

Tu peux cependant en sortir la tête haute, très haute même, car ce blogue a permis de belles et riches rencontres, virtuelles ou autres, certaines se prolongeant vraisemblablement au-delà.

Ton blogue t'a ouvert les portes toutes grandes à d'autres médias: journaux, magazines, radio, télévision même. Il ne te manquait que le cinéma!... Ton blogue nous a aussi permis, à nous tes "passagers", d'enrichir nos connaissances sur ton métier et d'autres domaines plus ou moins connexes, comme l'environnement et certains effets de la mondialisation. En plus, il a permis, par ton exemple, d'ouvrir d'autres blogueurs francophones au soin à apporter à la qualité de la langue dans leurs communications, que ce soit par les billets de leurs propres blogues ou par les commentaires laissés dans les blogues amis, tout comme par leurs courriels personnels réguliers. Du moins, osons-nous l'espérer!...

Par contre, nous devons avouer que cette qualité de langue a beaucoup de difficulté à se faire une place respectable dans le monde du clavardage, que plusieurs francophones s'obstinent encore à appeler "chat", quand il existe un si beau néologisme français recommandé par notre Office québécois de la langue française (www.olf.gouv.qc.ca). Pour moi, un chat c'est un chat, il a quatre pattes, tout plein de poils, il miaule et il me réveille à 5 h du matin pour aller dehors, quand je viens de me coucher à 3 h ou 4 h!... :-))

Tu dis que tu as beaucoup d'autres projets, nous n'en doutons pas. C'est pourquoi nous te souhaitons la meilleure des chances dans tous ces projets que tu mijotes, quels qu'ils soient!... Et si certains s'adressent à nous, n'oublie pas de nous en informer!...

Vas en paix et toutes nos meilleures salutations à nos autres compagnons de route: Richard, Fuego et tous les autres membres de l'équipe, c'est-à-dire tes lecteurs et commentateurs!... (Snif! Snif!...)

Jean

P.S. Chers amis/amies, excusez encore ce long discours: j'ai bien essayé de le raccourcir, mais... "À l'impossible, nul n'est tenu", dit-on!... ;-)))

L'ancien et le moderne a dit...

C'est dommage mais moi qui tiens un blogue perso...je peux bien comprendre.

Je te suivrai par ton Facebook...

Anonyme a dit...

Ce fut un honneur de te lire je te souhaite bonne chance dans tes nouveaux projet

Jérome

Le grenier d'Elisabeth a dit...

Salut Sandra!

Dommage que tu "termines" ton blogue mais, tant mieux si tu as d'autres beaux projets!

Fais-moi en part, écris-moi!

J'espère que tu vas quand même bien même si tu as vécu une "morosité au travail"...

Merci encore d'avoir dernièrement mis un hyperlien sur mon site!

Donne-moi de tes news!

Elisabeth (Ta vieille amie qui vient de la majestueuse ville de Alma Beach!)

Yann Marcotte a dit...

Voici une autre belle histoire qui se termine trop rapidement ! Merci de m'avoir fait voyager avec toi et Fuego.

Bonne chance dans tes nouveaux projet et surtout reste passionner par la vie et tous ce que tu entreprend.

Anonyme a dit...

Sandra,

Merci de m’avoir fait découvrir ce monde des blogues, ton métier…et tant encore.

Merci surtout de ta générosité à l’égard de tes « voyageurs lecteurs » dont j’aurai été dès les tous débuts. Ce fut, pour moi, une très belle aventure : elle ne se termine pas, elle prend une autre trajectoire. Tu nous as amenés partout à travers l’Amérique. Et bien que nous ayons été très nombreux à bord, jamais Richard, ton compagnon de route et de vie, n’aura manifesté une quelconque impatience à notre égard; c’est tout à son honneur.

Je pourrais t’écrire encore des pages et des pages… Mais, je ne le ferai pas, car j’aime mieux que tu les devines, que tu les penses…que, peut-être, tu les écrives…?
Merci et bon voyages à tous mes compagnons de route. Sachez que je vous ai toutes et tous vraiment appréciés.

Merci! « Jean de Sainte-Julie ». Pour moi, tes commentaires auront, à eux seuls, constitué un blogue que j’ai beaucoup aimé lire. Ta langue châtiée m’a fait du bien. Tes opinions raisonnables et raisonnées m’on beaucoup plus. Enfin, ta sensibilité se percevait dans chaque espace séparant tes mots. Tu me manqueras.

Sandra, Richard, Fuego,

À vous trois, un dernier, mais très sincère MERCI !

André Tremblay,
Québec, Qc
Jadis de « Société 2050, Sociétés d’hier à demain » et, parfois…« De Propos et Confidences… »

Gcoq a dit...

Merci....
Bonne continuation!!!!

Jean (toujours et encore de Sainte-Julie) a dit...

Merci pour les bons mots, André! Il sera resté "fleuriste" jusqu'à la fin, celui-là!... Pour moi aussi, ce fut agréable d'échanger avec toi autant qu'avec notre "camionneuse-blogueuse" et quelques autres au passage. J'avais l'impression que nous formions une famille, virtuelle oui, mais réelle tout de même... ou presque... Nous avons eu beaucoup de plaisir pendant cette année et demie ensemble toute la belle "gang" de Sandra, là, là!... C'était "plaisant"!... Les hasards de la vie feront que nous nous croiserons peut-être de nouveau un jour?!... :-))

camionneuse a dit...

Merci à tous pour vos encouragements!

Dans le Châtelaine de septembre, vous trouverez un article écrit par Josée Blanchette sur les blogueuses. J'y parle un peu de ma vision. Si ça vous intéresse.

À bientôt!

Denis le Camio-boulangeur a dit...

Je sais pas...je boude ou je te suis? Comme tu es un peu responsable du chemin que j'ai choisi, oui oui, ton entrevue à Bazzo devait selon ma conjointe, me découragé une fois pour toute et m'éloigné à tout jamais de la bête, mais voilà, l'écoute de cette entrevue n'a pas eu l'effet escompté. Bien sûr que je me procurerai un Châtelaine qu'un menuisier viendra sûrement me "bummer" car il est aussi un grand fan de toi...je pense!
P.S. Je viens encore visiter ton blogue plusieurs fois par semaine...juste au cas...au cas où il te reprendrais une folle envie de recommencer!!! Garde Fuego sur les roulettes!

Josée a dit...

Salut Sandra!
Et bien, quel dommage! J'allais commencer à te suivre! Quand on s'est vu l'an passé au "B" tu m'as pas dit ça que tu avais un blogue. Je me serais "loggué" avant! Et bien écoute bonne chance et au plaisir de se retrouver un de ses quatre!
Josée M. "Top hôtesse"

Gabbel a dit...

Bonne route Sandra ! Je passais de temps en temps ... j'ai moi aussi fermé, je comprends donc ton sentiment !
A bientôt peut-être ici ou ailleurs...

Sitel a dit...

Non, pas encore un autre qui se décide à fermer boutiques...l'été est impitoyable!!!!!

TruckerStef a dit...

Il m'est aussi arrivé à quelques reprises de penser fermer mon blogue! Quand tu es sur la route pendant de longues heures, t'as pas toujours le goût d'écrire quand tu trouves un peu de temps pour t'arrêter prendre ta douche, manger une bouchée et dormir un peu!

Parfois tu te demandes si tu ne fais pas tout ça pour rien. Si y'a vraiment du monde que ça intéresse, etc...

Vraiment dommage, ton blogue était super intéressant grâce à ta façon de raconter tes aventures!

TruckerStef
http://www.truckerstef.com

Martin-Victor a dit...

C'est pas parce que j'ai pas commenté encore que je n'ai pas de peine malgré le fait que je puisse comprendre...
J'espère pouvoir te connaître plus par d'autres moyens... genre la bière que tu me doit! HA!
J'espère que tu vas bien! À bientôt et si tu passes par mon blogue, commente, ça me fera toujours plaisir de te savoir... uelque part!!? Qu'importe, grosse bise!

Jacques a dit...

Hé les jeunes ! Vous nous tenez au courant de la sortie du livre ?
Je pense que vous savez que vous avez eu un article sur figaro.fr en France ?
http://www.lefigaro.fr/high-tech/20070830.WWW000000412_lamerique_vue_dun_camion.html

La bise à tous les 2.

Denis le ...copieur a dit...

Bravo Sandra, on s'ennuie de tes récits...tu reviens?

Constance Jamet (lefigaro.fr). Publié le 30 août 2007

Du haut de son bahut, Sandra sillonne le Canada et les Etats-Unis et livre ses impressions sur la route, « arrière-scène de la société de consommation ».


Visiter les provinces canadiennes enneigées du Manitoba et de l’Alberta, découvrir l’Amérique plus rude de la Géorgie au Kansas sans quitter son fauteuil, c’est l’invitation au voyage que propose "Camionneuse". Depuis décembre 2005, Sandra Doyon fait partager aux internautes ses périples sur les autoroutes de l’Amérique du Nord, au volant de Fuego, son camion rouge. Des carnets de voyage très éloignés des sentiers touristiques. « Les séjours pour apercevoir des monuments ou des paysages m’intéressent moins, j’en vois défiler tous les jours. Je voyage pour aller à la rencontre de l’autre : découvrir l’urbanisme, l’architecture et la culture pour avoir une vision d’avenir sur ma ville et voter en conséquence » confie au figaro.fr cette Québécoise d’une trentaine d’années.


Sur "Camionneuse", donc, aucune croisière bucolique sur le Saint-Laurent mais une plongée dans le mall d’Edmonton, le plus grand centre commercial du monde, l’occasion de ressentir le dynamisme économique de l’Alberta. On y apprend encore que Calgary est la ville canadienne la plus à la pointe du développement durable. Quand Sandra passe la frontière avec le voisin américain, elle évoque la pollution –le smog s’étend sur 150km- et la pauvreté d’El Paso (Texas) ou encore cette loterie au Kansas, dont les prix allaient d’un VTT à une mitraillette et « un coffre fort pour mettre ses armes à feu en sécurité, à l’abri des terroristes et des enfants ». Au final, "Camionneuse", attire jusqu’à 500 fans chaque jour. Sandra a même animé, l’hiver dernier, une chronique mensuelle sur Télé-Québec, intitulée « La mondialisation vue d’un camion », vision «poético-économique» de la «délocalisation de l’économie. Un succès surprenant pour cette camionneuse, ancienne étudiante en tourisme et guide francophone, qui ne s’est mise au blog que pour faire mieux connaître son métier à ses proches...


Un succès écrasant


Sur la route, Sandra dicte ses impressions de voyage sur un enregistreur numérique. « Des bouts de phrases, des faits cocasses, je décris les animaux, le ciel, la route, sans oublier les odeurs, les couleurs, les saveurs. C’est plus authentique, parce que c’est du réel en direct. » Lorsque son compagnon Richard - qui travaille avec elle - la relaie au volant, elle retranscrit et rédige, une tâche harassante. La méthode est ambitieuse lorsque l’on sait que leurs missions de livraison durent une dizaine de jours. Conduisant à deux, l’autre bout de l’Amérique est toujours à moins de trois jours de route. Plusieurs allers-retours (soit 15.000 km !) sont effectués entre le Canada et les États-Unis avant de rentrer au bercail, Montréal.


Ce rythme finit par épuiser Sandra, qui décide en juillet d’arrêter son blog. L’industrie du camion traverse une phase difficile, le choix et l’intérêt des destinations s’amenuisent. Bloguer suppose aussi de s’arrêter en chemin pour trouver une connexion. Ces pauses rallongeaient la journée de travail, ce qu’elle trouve injuste pour Richard. Surtout, Sandra entend publier un livre qui compilera toutes ses expéditions. Des éditeurs québécois l’ont contactée. « J’avais besoin de me libérer la tête de tous les commentaires. Les lecteurs imposent toujours de la pression sans le savoir et je m’en mettais aussi. Ça devenait contreproductif » analyse la routière, qui aimerait bien aussi trouver une maison d’édition française pour toucher toute la francophonie. A l’avenir, Sandra envisage de reprendre des études de communication afin de devenir reporter, quitte à retourner de temps en temps sur l’asphalte avec Fuego pour arrondir ses fins de mois...

Freedom Trucking a dit...

je suis venu visiter ton blogue a plusieurs reprises...


bonne chances dans tes prochains projets!

D. a dit...

De quoi te plains-tu la Camionneuse? Ça fait plus longtemps alors tu as le mérite de garder contact. Alors, as-tu fait de l'argent avec la Bazzo? :)

Denis T. a dit...

Ce blogue est une réussite, c'est l'évidence.
Qu'il se termine, il faut comprendre. C'est beaucoup d'énergie et de temps.
Les cinéastes prennent combien de temps entre chaque film? Les romanciers publient à quelle intervalle?
Les auteurs ont besoin de se ressourcer. Laissons leurs du temps.

Merci Sandra pour ce beau blogue et bonne continuation. Bonne route!

Famille Gerdel a dit...

Et la poursuite de ton blogue est désormais un success story, ma chère... quelques années plus tard.