03 février 2007

Que dirait un Maya d'El Paso?

C'est seule photo digne d'être vue. Le reste est plutôt moche.

Nous sommes allés au centre-ville d’El Paso pour voir ce qu’elle avait dans le ventre. En plein lundi midi, son centre-ville est plutôt animé de passants déglingués croisant de rares piétons plus chics, de petites boutiques vendent des chinoiseries, mais il est étonnant de constater l’absence totale de produits locaux et authentiques. Il y avait par contre ce calendrier maya, qui est plutôt une relique qu’un bien faisant partie intégrante de leur culture. Beaucoup de sans-abris nous ont quêté de l’argent, en fait, je n’en avais jamais vu autant d’un seul coup. Quelques bâtiments à l’architecture soignés ont attiré mon attention, sans plus, c’est plutôt l’architecture délabrée qui volait la vedette.

Je dois avouer que c’est une des villes les plus polluées qu’il m’ait été donné de visiter. L’air est si dégueulasse (ça ne parait pas sur cette photo), qu’on a peine à respirer, un gros nuage de smog flotte sur toute la région, ça sent le pétrole et le monoxyde de carbone. Les El Pasiens (??) ne vivent plus dans le centre-ville sauf s’ils sont pauvres. Dommage. Ils ont tous une petite maison parfois coquette, parfois moche. Mais 650 000 miles habitants qui vivent dans un bungalow, ça s’étend sur 75 kilomètres de long et ça manque de convivialité, comme la plupart des petites villes nord-américaines d’ailleurs. C’est une ville qui ne contrôle absolument pas son étalement urbain. Ironiquement, la réserve militaire de Fort Bliss, qui s’étend sur des centaines de kilomètres carrés, préserve la nature contre l’étalement urbain! Peut-être que c’est ce que ça nous prendrait au Québec pour préserver des territoires! (Sic)

Fort Bliss, c’est bien là que sont présentement les soldats canadiens issus de la base de Valcartier au Québec pour s’entrainer dans des conditions plus similaires à celles de l’Afghanistan. Il y a bien un autre endroit qui est préservé de toutes constructions, c’est le parc dans la montagne, où de toute façon personne ne voudrait habiter, parce qu’on a une vue sur la laideur du smog.

Je n’ai vu aucun restaurant, ni aucun café, où j’aurais eu envie de mettre les pieds, alors que je trouvais la ville de Laredo plutôt laide, je la trouve pas mal plus belle et conviviale maintenant que je la compare avec El Paso. On a cherché une terrasse pour se prendre en photo au soleil pour vous faire suer un peu, mais en vain. À part la terrasse du McDo, il n’y avait rien. Déceptions. On a dû reprendre Fuego et sortir du centre pour se rabattre sur un café Starbuck à l’ambiance formatée, mais tout de même relaxante. Bien calés sur de beaux fauteuils bien rembourrés sirotant un café, respirant l’air filtré, on regardait par la fenêtre la terrasse bruyante et les voitures passer sur l’autoroute 10 à 20 mètres. N’est-ce pas ce qui nous attend si on ne fait rien? Être confiné à l’intérieur à l’air filtré et conditionné, parce qu’il y a trop de bruits, trop de pollution et trop laideur?

Ce qui m’a choquée le plus, c’est que je suis allée voir sur deux sites pour savoir quels étaient les niveaux de pollution de la ville. Sur le site de l’organisme sans but lucratif
scorecard.org, on dit que le comté d’El Paso fait partie des 10 % des endroits les plus pollués aux États-Unis. Sur le site du gouvernement du Texas, alors qu’on avait peine à respirer, on disait que l’air était parfaitement santé. Ce qui me fait dire que les Texans dorment au gaz d’échappement.

El Paso a le mérite de nous faire réfléchir aux contraintes qu’amène la pollution et à notre futur collectif, nous, qui, à force de croire que la voiture nous apporte de la liberté, en somme devenus prisonnier.
Posted by Picasa

7 commentaires:

Denis le camionneur a dit...

Même chose à Mexico, on a vraiment l'impression d'être dans un garage, la porte fermée et avec la voiture qui tourne....étouffant!

ursule a dit...

Sandra,

Cet article sur El Paso, c'est à couper le souffle ! Comme ça, pour respirer, c'est préférable d'avoir une Bush d'air ? Avec un pareil instrument de survie, c'est probable que je m'étoufferais...

Sandra, j'ai très hâte que tu rompes ta résolution à propos de l'utilisation d'internet : tu me manques beaucoup.

À bientôt,

André.

Nathalie furie a dit...

Salut Sandra

Moi j'aimerais bien savoir ce qui pollu autant une petite ville pareille ,y a t-il autant d'usine que ca ?
Oui c'est sure qu'on iras pas dire que c'est la ville la plus polluer des etats-unis surtout quand on sait que les etats ne veullent pas participer a kyoto quelle dommage que notre gouvernement penche pour la même résolution.Quand je pense que notre délégué en france se disait surpris que c'est a cause des humains que la terre est toute dérègler et quelle est si polluer! c'est pas étonnant avec tout ce qu'on sort des entrailles de la terre on cours a notre perte, on devrais laisser ces ressources naturelle a leur place.Pour ceux qui ont déja vu le film THE DAY AFTER TOMOROW avec Dennis Quaid comprendront ce que je veut dire ,moi j'y pense sérieusement .On a qu'une terre!!!

Nathalie furie a dit...

Re Sandra
J'oubliais ! je me demandais si c'étais parceque tu écris moin souvent qu'on a moins de commentaires, c'est vrais il y a pas beaucoup de commentaires ces dernier temps. Moi qui me cherche toujours du travail je me nourris de tes récits et des commentaires que les blogueurs te laissent.Mais je comprend que c'est dificile pour toi de chercher des connexions a chaque fois .

Beo a dit...

Ouin... c'est pas trop attirant finalement!

Pauvre gens qui vivent là bas! :(

Gilk a dit...

J'ai découvert ton blogue depuis peu. Tu me fait voyager à peu de frais et j'adore ça. C'est un beau métier que tu fais là, et c'est l'fun que tu partages avec nous tes expériences et impressions de voyage. Bonne route!

Anonyme a dit...

New York aussi fait partie des 10% des endroits les plus pollués aux USA, de même, au Texas, que Dallas, Houston, Beaumont, San Antonio, etc.

Exemples:
New York: http://www.scorecard.org/community/index.tcl?zip_code=14280
Minneapolis: http://www.scorecard.org/community/index.tcl?zip_code=55152

Mis à part les villes sur la côte Pacifique, où la pollution est poussée par les vents marins d'Ouest ailleurs, la plupart des grandes villes américaines seront dans ces 10%. Ca ne représente donc pas grand chose, ce classement scorecard... De plus, même si, heureusement, toutes les villes ne sont pas aussi pauvres qu'El Paso, nombre de grandes villes auront aussi un nuage de smog..

Par ailleurs, "www.wunderground.com" n'est certainement pas un cite officiel du gouvernement du Texas. Vous avez déjà vu un site officiel avec "underground" dans le titre, vous ?.. Le site officiel est www.state.tx.us.

Si le but de l'article est de décrédibiliser le Texas (et ses représentants républicains, bouh les méchants), il serait au moins de bon alloi d'utiliser des sites crédibles et de ne pas induire les lecteurs en erreur, en faisant passer un site pour un autre.