10 novembre 2006

Rentrer bredouille

Déjà rentrés !

Bredouille !

Fuego, la mine basse, s'est stationné parmi ses frères d'huile et nous, nous sommes rentrés une fois de plus.

Depuis plus de 2 mois, les exportations vers le Mexique ont chuté de 35 %. Nous étions une quinzaine d'équipe comme Richard et moi, mais 5 sont parties faute de travail. Ça devient de plus en plus difficile de partir quand on le souhaite et de faire suffisamment de voyage à deux pour que ça vaille la peine. Ceux qui sont en solo ne semblent pas chômer. Pour cette raison, aujourd'hui, je me suis mise en disponibilité et je vais partir seule si voyage il y a, tandis que Richard se reposera de moi (je ne suis pas un cadeau y parait !). Fuego attend patiemment dans le grand stationnement que je revienne pour le faire rouler.

Nous revenons d'un voyage dans le Wisconsin où nous avons livré des rouleaux de papier du Québec pour imprimer des magazines. Si vous saviez le nombre de magazines qu'on imprime aux États-Unis, c'est presque inimaginable ! Alors que nous livrions, je me suis dirigée par méconnaissance vers les expéditions au lieu des réceptions, pas moins de 25 chauffeurs de semi-remorque faisaient la file pour repartir avec des magazines de toute nature. J’ai senti leur regard frustré parce que je suis passée devant eu pour m’informer… Par chance, j’étais contente de m’être trompée ! Je suis partie en leur tournant le dos sans jamais me retourner, mais j’ai entendu quelques grommellements soulagés entre leurs dents. C’est méchant un chauffeur qui attend sans être payé ! On nous a dirigés vers le quai des réceptions où il n’y avait personne. J'ai pu repérer le célébrissime magazine Fortune qui établit notamment chaque année les 100 personnes les plus riches au monde, pas de danger que je sois dans cette liste un jour, alors, faut que je roule mes amis !

Au retour, nous avons transporté des bouteilles de plastique pour embouteiller du rhum. Qu’est-ce qu’on en boit du rhum au Québec ! Des remorques entières !

Tiens, le téléphone vient de sonner… Destination pas très exotique : Auburn Hills dans le Michigan, là où une compagnie Allemande assemble des moteurs de voiture. Je dois ramasser les pièces à trois heures cet après-midi pour le livrer à trois heures ce matin. Douze heures pour faire 850 kilomètres. Si tout va pour le mieux, je serai rentrée dimanche matin. Enfin, c’est ce qu’on verra !


À bientôt !

Sandra

12 commentaires:

ursule a dit...

Bonjour Sandra,

Sois prudente!

Ne t'en fais pas, le transport de marchandises va reprendre bientôt. De toute façon, s'il y a un ralentissement temporaire, tu pourras en profiter pour trouver un peu de temps pour tes nombreuses activités « para-camionnage ».

J'ai bien hâte de te voir et entendre à la TiVi.

Bonne route,

André.

Denis le camionneur a dit...

Oui, c'est bien compliqué, j'ai finalement trouvé un stage, je commence lundi chez C.A.C à Lachine, pas C.A.T... je ferai du transport local de conteneur vers Québec, Ottawa et un peu de USA, mais aller retour le même jour. Au printemps, après avoir affronté un hiver québecois, si tout va bien, je serai promu au longues distances, où moi aussi j'aurai mon T2000, noir toutefois!!! Bonne route, sois prudente...

Denis

ursule a dit...

Bon retour Sandra!

J'ai complètement refait l'apparence de mon site. Je ne sais pas ce que tu en penseras, mais moi, je trouvequ'il est bien plus facile de trvailler avec ce nouveau modèle, notamment en raison de la largeur de la page que je peux utiliser et de la plus grande facilité pour disposer mes photos, selon mon goût.

Profite bien des quelques heures de repos qui s'offrent à toi.

À bientôt,

André.

nathalie a dit...

Salut Sandra

Denis le camionneur m'as dit qu'il t'a vu a ton port d'attache cette semaine , j'en suis morte de jalousie . Comme je suis dans le même groupe que lui au C.F.T.R c'est pas rare qu'il me donne de tes nouvelles et il sait a quel point j'aimerais te rencontrer et il sait a quel point je t'admire . Tout comme lui je suis en stage et le mien est chez robert transport c'est excitant enfin la réalitée.Un jour je finirais par te rencontrer en attendant bon trip a toi et Richard.

Nathalie la furie

Beo a dit...

Sont toute une talle de pareils à Fuego dans le stationnement!

Bon courage, je vois pas pourquoi tu pourrais pas faire des voyages toute seule mais bon: y a juste un Fuego hein! ;)

Denis le camionneur a dit...

Croyez-moi....C'est pas Nathalie la furie....c'est Nathalie la folie....hahahaha

P.S. J 'ai bien eu ton email, on verra comment se passe nos stage.

Eric a dit...

Je découvre ton blog par hasard.
Je vis à Strasbourg dans l'Est de la France.
Tu n'imagines combien pendant un petit moment ta lecture et tes photos m'ont dépaysés et transportés dans un autre univers.

Merci :-)
Eric

laurent a dit...

Moi aussi j'habite en France dans le sud et tes billets comme on dit ici me font voyager.

Bon courage.

laurent
blog.laurent.eu.org

Mijo a dit...

C'est fou cette chute en deux mois de 35% des exportations vers le Mexique.

ça arrive souvent des chutes pareilles ?
Est-ce que les hausses sont aussi spectaculaires ?

Il faudra que tu fasses une croix sur Fuego pour que je puisse repérer mon filleul parmi ses frères d'huile (Jolie expression en passant).

Daniel a dit...

Sandra, moi je ne t'ai pas vu en personne mais j'ai vu Denis le camionneur! Mon idole de toujours! j'en suis tout ébranlé!.... Cependant il ne m'a même pas fait un café!! chiche!
Bize

nathalie la furie a dit...

Seigneur des idoles par ici , des idoles par là.On devrais tous se donner un rendez-vous pour un café dans un truck stop et enfin se voir dans le blanc des yeux. Pis Monsieur Denis le camionneur je suis peut être la folie mais on a eu quand même beaucoup de fun a l'école avec mes folies non! :)
Bisous

Jean a dit...

Observez attentivement la photo, à droite: avez-vous vu ce "mouton blanc" qui s'est furtivement insinué parmi les frères rouges?!... Quel culot!... :-))