19 octobre 2006

L’illusion tranquille

Chez Christian, le camionneur qui a viré à droite en s’installant en Alberta, j’ai découvert le lien pour ce film pamphlétaire. L’illusion tranquille tombe à point cette semaine avec la sortie de Lucien Bouchard sur la productivité. Les gens les plus à droite du Québec s’expriment allégrement dans ce document, une chose plutôt occultée dans les médias sur notre terre sociale-démocrate. L’extrait me donne envie de voir le film avec une brique et un fanal. Je sens que des débats vont naître dans les chaumières ! Vive les débats ! On est latin après tout ! (Y ’ a Falardeau qui va capoter en voyant ça, son éditorialiste favori, André Pratte (oups après relecture, c'était pas André Pratte, mais Alain Dubuc du même journal, sauf qu'il n'est pas l'éditeur en chef...(de la rigueur camionneuse, de la rigueur!) de « la Presse épaisse » (dixit Falardeau) est dans le film, on va surveiller ce que va dire le patriote !).

8 commentaires:

ursule a dit...

Sandra,

Je viens de commenter, mais je n'ai pas réussi à publier ce commentaire: Frustrant, tu dis?
Pas à peu près...

J'ai testé cette bêta ce printemps. J'y ai ouvert un site que je développerai probablement un jour...quand je serai plus jeune... Le nom du site est: « La Vie qui bat ».

Bonne fin de semaine,

André.

ursule a dit...

Sandra,

Je ne sais pas si je suis le seul à qui ça arrive, mais j'éprouve passablement de difficultés, quand je tente d'émettre un commentaire sur ton nouveau site.

Pas grave! À l'avenir, je prendrai soin de copier mes commentaires avant qu'ils ne soient flushés, quand flushage il y a.

Encore bravo pour ta présence à Bazzo.

André.

camionneuse a dit...

Maintenant j'essaie de commenter pour voir si ça plublie.

camionneuse a dit...

plublie... ça doit être la pluie! Mais ça fonctionne super vite! Ah ce malin blogger! J'vais laisser ça comme ça pour l'instant, changer de version de nouveau pourrait être pire... On s'habituera!

ursule a dit...

Sandra,

Encore moi: j'essaie de compenser pour les messages que je n'ai pas laissés à la fin de l'été.

À plus !

André

Note:
En même temps,j'en profite pour m'habituer à ce nouvel espace. Ça fait quand même pas mal: un nouveau cadre pour laisser un commentaire, un nouveau camion, une nouvelle vocation pour toi et j'en oublie sûrement!

A. T.

ursule a dit...

Serions-nous en direct, là ?

André.

Leo a dit...

Il serait plus sage de voir le film en premier lieu et de tirer vos conclusions par la suite.

Au fait est-ce que Falardeau est un Dieu ou quoi?
Est-ce que ce gars la a déjà BATI quelque chose sans subvention au Québec. Si ça marchand on le saurait!

En passant, le move de Christian est pas mal brillant!
Merci et bonne route!

Léo étudiant québécois aux États-Unis
http://leobardoumarchand.googlepages.com/home

Pour un extrait du film:
http://vincentgeloso.blogspot.com/2006/10/illusion-tranquille.html

camionneuse a dit...

Bonjour Léo,

Si tu lis bien, je ne tire pas de conclusions avant d'avoir vu le film, j'encourage tout simplement les gens à aller voir le film pour se faire une opinion.

D'autres parts, le lien que tu as mis était illégal et Youtube l'a retiré parce que le film n'est pas encore sorti, alors personne ne peut l'avoir vu (sauf dans l'illégalité).

De plus, Falardeau, comme chacun sait, n'a pas la langue de bois, ni Pratte, ni Dubuc que je lis avec intérêt, alors il m'a semblé intéressant d'opposer les deux.

Pourquoi avoir tant d'émotivité presque agressive avec un sujet si sensible ? Les deux extrêmes ne sont pas une panacée. D'ailleurs, si tu lis bien, j'encourage les débats d'idée avec argumentation, pas avec les idées préconçues qui tombent à plat quand on essaie de les défendre.

Et en terminant, les subventions sont pour tout le monde, autant ceux qui sont contre. La culture québécoise doit « malheureusement » beaucoup à ces subventions qui, je crois fermement, sont nécessaires dans un monde où les États-Unis propagent la leur.

Et bonne chance dans tes études. Attention toutefois au ton vindicatif qui frôle le mépris pour l'opinion d'autrui, ça stérilise les débats ! (un conseil en passant comme ça...)