27 janvier 2006

Transport de flocons du Sud

Janvier. -20oC. Dorchester Ontario.

Le froid pique. La fumée sort de la bouche du pompiste à l’image des camions qu’il remplit de diesel. Mon capot est grand ouvert, le pompiste rougi par le froid est grimpé sur ma roue avant pour laver les vitres sales de calcium séché. Ragaillardi par la chaleur qui s’évapore de mon moteur bouillant, je le vois sourire quand il aperçoit les mouches écrasées sur le pare-brise. Voilà des mois qu’ils n’en ont pas vu une au Canada! Je lui amène un petit vent du sud bien malgré moi. Les bibittes collées réchauffe sa dure journée passée au grand froid. Je le surprends à rêver de verdure dans cette si cruelle froidure. Son visage s’illumine, il se met à siffloter, et la fumée de sa bouche devient celle d’un train qui le fait voyager. Il part loin, très loin, là où il y a des mouches qui volent et des papillons qui dansent.

12 commentaires:

f de b a dit...

Il y a beaucoup de musique dans tes textes. Quand je te lis, j'ai toujours en tête la chanson de Michel Rivard ; "Oh ma belle promeneuse pense à moi quand tu r'viendras,,,,,,"
Tu connais ?

camionneuse a dit...

Je m'empresse de la checher sur internet, je l'écouterai dans mon camion la prochaine fois. Comme ça, Fou de Bassan, tu m'accompagneras!

Sandra

Choubine a dit...

Lorsque j'allais rejoindre mes parents pour le temps des Fêtes, en Floride, ils me disaient que ça les faisait frissonner de nous voir arriver à l'aéroport, les voyageurs venus du froid...

f de b a dit...

http://www.boiteachansons.net/

Michel Rivard
Belle promeneuse

Panthère rousse a dit...

Très jolie photo. J'aime beaucoup ton blogue, qui nous fait voyager.

camionneuse a dit...

Je viens de lire le texte de Michel Rivard:

BELLE PROMENEUSE

J'ai trouvé ta lettre Marguerite, en revenant du bureau, sous une pile de journaux
Je me suis pris un bière dans le frigidaire, je suis descendu dans le parterre, pour la lire comme il faut
Le soleil était rose sur la banlieue
Oh je sais qu'on est plus sur le même bateau, toi qui couraille la planète, moi qui dors à PontViau
Tu m'écrit de la Grèce et du beau temps, tu me parles de lumières, de musique et d'océans
C'est un maudit beau cadeau pour trente ans

CHORUS:
Oh ma belle promeneuse, pense à moi quand tu reviendras
Je suis toujours à la même place, en arrière du centre d'achats
Viens nous voir, viens nous voir, viens raconter aux enfants
Tes voyages en orients, c'est sur que ils vont aimer ça
Ça l'est changera de la TV, pour une fois

Icitte, y'a pas grand chose qu'y'a changé, sauf le char l'année passée, ça nous fait des choses à dire
Les enfants sont à l'école maintenant, ils s'inventent des voyages, sur l'asphalte du garage
Et ma femme trouve qu'ils me ressemblent évidemment

REFRAIN

Des fois, j'aurais le goût de m'en aller, si ma femme change pas d'idée, on prendra des vacances
C'est ma mère qui va garder les enfants, on ira aux états, peut-être même en France
On l'aura note bonheur organisé

REFRAIN


J'espère F de B que t'es moins déprimé que Michel Rivard!


La vie est belle tout autour, pas besoin d'aller bien loin. Faut savoir trouver dans les petites choses d'à côté. Une fleur qui pousse dans l'asphalte, un voisin rougi par le froid, un chat qui pisse dans les plates bandes comme pour vous dire que vous lui appartenez. Madame Chose qui sort sont chapeau rose. Une odeur de neige fraîchement tombée.

Aiguiser ses sens. c'est ça qui ammène le bonheur! Il doit bien avoir kekchose de beau près de chez toi. Mais Rivard a raison pour la télé. Faut se changer de la tv. C'est ça qui abruti.

Courage à tous ceux qui manque de lumière en ce mois de Janvier. Fermez la télé et lachez vos claviez, courez vous promener... La macro photo permet d'apprécier les petits détails.

Une petite luminotéraphie peut-être?

Sandra

Panthère rousse a dit...

Merci Sandra, grâce à ton blogue, j'ai trouvé Choubine, avec qui j'ai étudié. Ça fait drôle de se retrouver après environ 25 ans et de partager ses vieux souvenirs...

Michael a dit...

Bonjour! Désolé...I can read french, but do not write very well! I saw your comment on Eric's ParisDailyPhoto blog under the truck photo and thought it was so cool that there was this internet link between two truckers! How small the world has become! Love your blog by the way, but am missing your updates!

Anonyme a dit...

La chandelle est-elle morte...
snif snif snif...

louis-martin

Andrée Nolin a dit...

Sandra,
Je suis une compagne de travail de ta mère et depuis qu'elle m'a informée que tu écrivais ton journal de bord, j'y vais tous les jours pour connaître les nouvelles fraîches.

Premièrement, je te félicite, tu as une belle plume et c'est super intéressant de te lire.

Deuxièmement, j'apprends plein de chose au sujet des camionneurs et j'aime beaucoup connaître les petits détails que tu donnes: comme l'épicerie, ta cuisine et tout le reste.

J'attends depuis le 26 janvier mais il n'y a pas de nouveau, alors lorsque je reviendrai de vacance (je vais à Cuba me chauffer au soleil et flotter sur l'eau)il y aura certainement beaucoup de lignes à lire.

Merci de me faire connaître tes belles journées tout au long de cette route.

Bonne journée

Mijo a dit...

Je me répète mais c'est vrai que tu écris bien.

Anonyme a dit...

félicitation la brave!!!qu'elle richesse de faire ce que tu veux je dois dire j'aurais aimé faire ce métier mais vois tu il est trop tard pour moi mais pour compenser je fais de la moto avec mon conjoin et du ski doo pour moi c'est un moyen aussi de voir du monde et écouté les autres et voir du monde vrai.Bonne chance et continue de nous parlé de tes voyages je peut voyagé à travers des histoires.